L’accélérateur de particules propulse des particules chargées (électrons, protons, ions, etc.) à des vitesses très élevées, proches de la vitesse de la lumière grâce à des champs électromagnétiques. Ces particules sont ensuite dirigées vers une cible ou entrent en collision avec d’autres particules circulant en sens inverse. En analysant les résultats de ces collisions, les physiciens peuvent étudier la structure de la matière, les forces fondamentales de l’univers et les particules élémentaires.

Un seul collisionneur est actuellement en service au CERN depuis 2010, le LHC ; installé dans un tunnel souterrain de 27 km de circonférence, c’est le plus grand et plus puissant collisionneur de particules du monde.

Pour en savoir plus cliquez ici.

Cette réponse vous a été utile?
  • Étudier en détail le boson de Higgs et ses interactions avec les autres particules fondamentales connues. Le FCC-ee n’est pas seulement une excellente usine à Higgs : c’est également une usine à interactions électrofaibles et une usine à saveur. Le FCC-ee est un instrument de précision polyvalent qui permettra de continuer à explorer la nature sous tous ses aspects à l’échelle de l’infiniment petit. Il est optimisé pour étudier avec une grande précision les interactions électrofaibles et fortes lors de la production et de la désintégration des quatre particules les plus lourdes du Modèle standard (boson Z, boson W, boson de Higgs et quark top)
  • Rechercher les moindres écarts avec les prédictions du Modèle standard.
  • Rechercher l’existence d’une nouvelle physique à des échelles d’énergie sans précédent.
  • Explorer des phénomènes rares.

Cette réponse vous a été utile?
  • Deux collisionneurs de particules installés successivement dans un tunnel souterrain en forme d’anneau de 91 km de circonférence, situé en sous sol profond avec des puits entre 180 et 400 m de profondeur. Le FCC est plus profond que le LHC.
  • En moyenne à 200 m de profondeur (entre 50 m et 500 m)
  • Ces collisionneurs seraient reliés au complexe d’accélérateurs du CERN dont certains serviraient d’injecteurs de faisceaux
  • Il y aurait huit sites de surface, dont 1 en Suisse et 7 en France.
  • Les superficies des sites varient selon leurs vocations entre 4 ha et 6 ha.
  • Voir ci-dessous la carte :

Cette réponse vous a été utile?